L’Oeil Electrique de mars 2000.

L’Œil électrique était un magazine dont la publication a duré de 1997 à 2004. Sous-titré « magazine collectif et interactif », il proposait à ses lecteurs de participer à sa réalisation. Il était édité par l’association « L’Œil électrique éditions ». Wikipedia La réédition d’une partie de la discographie de Moondog pose un problème de … Lire la suite L’Oeil Electrique de mars 2000.

Chronicart 01/06/00 – Moondog : Walking on the moon.

Article écrit par Bernad Quiriny paru le 1er juin 2000 sur le site web Chronicart. Le clochard new-yorkais du coin de la 6e avenue était aussi l’un des plus attachants précurseurs des musiques contemporaines : retour sur la vie romanesque et l’œuvre de Moondog, qu’on réédite. Il s’appelle Louis Thomas Hardin, mais les badauds new-yorkais … Lire la suite Chronicart 01/06/00 – Moondog : Walking on the moon.

Lafriche.org en 1999.

Dans la sphère des grands compositeurs classiques minimalistes incarnés par Philip Glass et Steve Reich, Moondog s’inscrit comme le plus « contrapontique» : chez lui prime l’art de la mélodie. Mélodies naïves et mélancoliques comme ses madrigaux et canons, tribales et étranges dans ses tout premiers enregistrements en 1956. L’art de Moondog est marqué également par un … Lire la suite Lafriche.org en 1999.

Libération du 16/09/1999.

L’auteur d’une oeuvre immense où Bach côtoie le jazz est parti sans faire de bruit. Une vie de Moondog. Si, adolescent, il n’avait pas perdu la vue à la suite d’un tragique accident, Louis Thomas Hardin ne serait probablement jamais devenu musicien. Jusqu’à ce que l’amorce d’un bâton de dynamite lui explose au visage, alors qu’il … Lire la suite Libération du 16/09/1999.

Les Inrockuptibles de mars 2000.

Dans l’ombre de Bach et du jazz, Moondog, mort l’année dernière dans l’indifférence, fait figure de monolithe extraterrestre. Plusieurs rééditions d’une oevre étrange soulignent l’influence de ce musicien atypique sur les nouveaux contemporains. L’histoire veut qu’au milieu des annees 50, les curieux s’agglutinaient à l’angle de la 54e Rue et de la 6e Avenue, à … Lire la suite Les Inrockuptibles de mars 2000.

Ouest France de 1988.

En dix-neuf éditions, les Trans ont connu un seul vrai scandale – En 1988, les musiciens de l’Orchestre de la ville de Rennes quittent la scène en plein concert, laissant Moondog, compositeur américain aveugle, désemparé. Les Trans ont toujours eu le don de présenter des concerts originaux et des personnages étranges. C’est le cas en … Lire la suite Ouest France de 1988.

Ouest France du 29/11/1988.

Les héritiers de « Marquis de Sade » L’orchestre classique de Rennes jouera des oeuvres d’un viel Americain inconnu. Ce sera mercredi soir, sous les lustres du théâtre, le coup d’envoi des 10es transmusicales. D’ici dimanche soir, quarante groupes seront à l’affiche de ce festival rock qui donne un air « branché » a la vieille capitale bretonne. … Lire la suite Ouest France du 29/11/1988.