Livre d’or

L’ancien livre d’or n’étant plus accessible, je vous invite à laisser ici même une trace de votre passage. Ce peut-être un remerciement comme une correction, une information nouvelle, une requête concernant Moondog, un conseil. N’hésitez pas, surtout si ça peut faire avancer le site.

Publicités

48 réflexions sur “Livre d’or

  1. J’ai les deux album 33 tours vinyles moondog 1969 et moondog 2 1971 et je les conserve
    précieusement. merci thanx for your music Mr Moondog Bye Jac Québec Canada..

  2. Je ne sais pas trop que dire d’autre que merci pour l’immense et essentiel travail que vous fournissez, c’est proprement stupéfiant. Merci donc et longue vie à Moondog.

    1. Salut Jérôme, j’amorce – tardivement – quelques petites notes pour répondre au messages du livre d’or. J’espère que tu vas bien, faudra que je t’écrive à nouveau y a pas mal de choses qui ont évolué depuis nos derniers échange. Bonne année !

  3. Bravo pour ce travail, une découverte fabuleuse, loin des hommes modernes et fous

    Espérons que la prochaine génération prendra le relais de l’universalité

  4. Tombé par hasard sur votre site ! Impressionnant, superbe travail – bravo…
    Bien amicalement,
    FR

    PS : avez-vous signalé dans votre disco « Alphorn of Plenty », canon en 3 mouvements (11’22)composé par Moondog pour l’ensemble suisse Mytha (orchestre de cors naturels), dirigé par Hans Kennel ?
    Le groupe l’avait enregistré sur son second disque pour le label hat HART (réf. CD 6151 : « Hans Kennel – Mythahorns 2 », 1995).

    1. Salut Frank, il n’y a pas de raison que tu aies un message de remerciement tardif comme les autres ;)

      Et pour info le Alphorn of Plenty est écoutable sur mon site depuis un bon bout de temps .

  5. J’ai l’impression qu’il existe une version lente et une version plus rapide de « Bird’s Lament » (je ne parle pas de la version de Scruff!) Ont-elles toutes deux été réalisées par Moondog ?
    Encore merci ! :)

    1. Bonsoir,

      Oui, vous faites référence à celle de l’album ‘Moondog’ de 1969 quand vous évoquez la rapide (l’originale), et à ‘Sax Pax for a Sax’ quand vous évoquez la lente. Elles ont en effet toutes les deux été ‘réalisées’ par Moondog, la première avec le Philharmonique de New York, la seconde avec le London Saxophonic (et le London Brass).

      Bonnes écoutes ;)

      Amaury

  6. Nous connaissions de loin Le nom de Moondog.L’article de Richard Robert dans l’Oreille absolue il y a peu nous a permis d’ouvrir la porte de l’oeuvre.Nous sommes abasourdis par l’ensemble et découvrons petit à petit
    le génie du personnage.Merci pour votre magnifique travail .
    Bien à vous :
    R

  7. J’ai acheté par hasard le premier 33T en 1970, j’avais 20 ans, et Moondog m’a alors profondément bouleversé.
    Je vivais alors en Hollande, et me souviens d’avoir envoyé une amie à Londres pour retrouver le disque déjà à l’époque presque introuvable, et il n’y avait pas comme maintenant, la merveille qui permet l’accès plus facile, et le plaisir ineffable d’avoir parcouru ce site passionnant.
    Etant actuellement en Asie, et n’ayant pas accès à du haut débit, mon prochain retour en France avec les moyens numériques adaptés me feront visiter tous les recoins du site.

    Merci Amaury, du fond du coeur.

  8. Il y a deux ans et demi, tu avais laissé un commentaire sur mon blog. Une trace sur un article consacré à Moondog que j’avais rédigé. Tu faisais aussi référence à l’évènement que tu organisais dans la cour du Château des ducs de Bretagne. Un espoir de découvrir que la musique de Louis Hardin vivait encore. J’aurais bien traversé la France si je n’avais pas eu un autre impératif. A minima, j’ai fait un heureux en recommandant plus que chaudement un ami qui s’y est déplacé. Et donc hier soir j’ai enfin vu enfin Stephan Lakatos et quelle claque! Merci pour ton blog.

    Sinon, je jette une oreille à Gryphée, la démarche est intéressante!

    1. Salut Punkryden, merci pour ces mots. Oui le concert au Château, quel moment ! J’ai bon espoir de faire revenir Spirit un jour en France.

      Quant à Gryphée j’ai mis ça de coté pour travailler pour la musique des autres avec mon label Drone Sweet Drone.

    1. Hé bah n’empêche que c’est vraiment sympa et que ça me va droit au cœur. Plein de belles choses à tous les deux pour 2013, et au département aussi !!

  9. Quand la qualité du travail de recherche, d’analyse et la passion de faire découvrir et partager se croisent cela donne la publication d’un livre référence en ce mois de mars 2014. Publier un livre est un acte majeur dans une vie. Je suis fier que tu sois aller au bout.
    Tout simplement ton papounet

  10. Bravo pour ce site qui est toujours aussi passionnant. On y passerait des heures. En tout cas j’en ai passé pas mal depuis que je le connais. À présent je m’en vais acheter ton livre dès demain. Et sans doute bravo également, je n’imagine pas qu’il puisse en être autrement. Merci. À bientôt

  11. Sans grandiloquence, merci pour ce beau projet. Tous les Moondog du monde n’existent que par la ténacité de personnes qui vous ressemblent.

  12. Bonjour,
    je viens de découvrir le compositeur de Bird’s Lament, ainsi que l’histoire y ayant trait, et votre site que j’ai mis en favoris de suite. Je pourrais plus facilement y revenir tant il est vaste. Pour l’heure, et après avoir lu votre déception aboutissant à la fermeture de l’accès au travail de transcription que vous avez mené, pourriez-vous me dire où je pourrais trouver des partitions de Moondog ? Même si google est pratique, je n’ai pas réussi à découvrir un site marchand ou autre ??
    Merci et j’espère à bientôt
    Yannick

  13. Je m’ajoute aux commentaires précédents pour féliciter ce riche travail autour de la vie et de l’oeuvre de Moondog. Merci pour le partage…

  14. Bonjour, je suis disquaire professionnel depuis plus de vingt ans,
    Et je considère l’album  » H’art Songs  » comme un très grand disque,
    je l’écoute règulièrement, il y a un univers particulier, et je ne peux
    le comparer à aucun autre artiste, y compris robert wyatt ou scott
    walker.C’est le genre de disque qui me donne envie d’écrire un
    scénario de film sur son histoire. Merci pour votre site

  15. Bonjour,
    J’ai été à ta conférence à Lyon le 30 avril. Merci pour ce travail remarquable et pour ta générosité de partager. J’écoutais Moondog sans vraiment le comprendre. Maintenant j’apprécie encore plus…
    Une question : il utilisait des bandes de son en japonais (notamment dans l’album Moodog de 1956). Comment a-t-il pu avoir l’influence de la culture extrême-orientale? Ca reste un élément mystérieux pour moi…

    1. Bonjour, et merci pour ce retour.
      C’est sa deuxième épouse Suzuko, d’origine japonaise, qui l’influence largement sur ce point là (c’est elle qui chante en japonais sur ses disques des années 50). Il y a aussi les percussions asiatiques ramenées par son ami Sam Ulano. Et certainement aussi sa curiosité naturelle pour les musiques du monde. En espérant avoir lever ce mystère.
      amaury

  16. Bonjour,
    Et Bravi pour ce site, pour votre livre que j’ai dévoré et énormément apprécié.
    J’aime Moondog depuis longtemps déjà; mieux ou plus le connaître, c’est que du bonheur ajouté.
    J’espère pouvoir entendre un jour sa musique en concert, tout particulièrement ses oeuvres pour orgue.
    Merci à vous.

    1. Bonjour Maryiam, et merci pour votre retour. J’ai dans l’esprit de monter un programme pour orgue bientôt, car ce sont pour beaucoup mes pièces favorites héhé.
      Cordialement,
      a.

      1. Je vous souhaite persévérance et réussite pour ce programme.
        En attendant, je serais ravi de vous écouter, et peut-être vous rencontrer de vive voix, à Rivières (81) le 11 septembre 2015 avec Minisym.
        Bel été et à bientôt.
        N

  17. Félicitations !! vraiment très, très bon boulot !! je découvre Moondog, que j’écoute depuis trois heure tout en lisant vos écrits, grâce à vous et je ne saurais assez vous remercier de cet énorme rencontre..
    Fan de Robert Wyatt, je retrouve les mêmes émotions, ces frissons du plaisir, et la joie par dessus tout.
    J’ai hâte de croiser Minisym à Nantes ou ailleurs.
    Encore tout grand merci et bon vent à vous…
    Morane

  18. Super site ! Je viens d’arriver en demandant à google quel était le numéro de l’avenue de Moondog … Très complet – je m’en vais découvrir tout ça !

    Dans la liste discographique des reprises de Moondog, on pourrait rajouter Sylvain Rifflet & Jon Irabagon, qui on fait un live et le CD qui va avec « Perpetual Motion (A Celebration of Moondog) ».

    1. Bonjour et merci beaucoup Quentin. Bonne visite.
      Mes récentes activités ne m’aident pas trop à mettre à jour le site, il y a le disque de Sylvain et Jon oui dont j’ai rédigé les notes de pochettes d’ailleurs. Mais il y a aussi des disques de Stefan Lakatos très beaux également. Deux albums du groupe italien Hobocombo. Je tâcherai de mettre sérieusement de l’ordre là dedans dès que possible promis ;)

  19. Bonjour Amaury. Magnifique univers que je ne connaissait pas du tout : Hobocombo. Merci pour l’info. Le temps passe vite, et je suis heureux de reprendre le temps d’écouter à nouveau Moondog et découvrir l’éternel renouveau qu’il inspire et insuffle. A suivre tant et temps qu’on peu. A bientôt donc.

    1. Bonjour Myriam,
      Libérez votre 10 oct. la musique pour orgue de Moondog sera jouée dans le cadre de Toulouse les orgues :)

  20. Bonjour Amaury, tout d’abord un Grand Merci pour ce travail, la pertinence des informations, les détails, le fait que ce site soit aussi complet, je fais un exposé dans le cadre de mes cours et ce fut un réel plaisir pour moi de découvrir cet artiste que j’ai appris à apprécier. Merci pour tout

    François Rovere

  21. Bonjour, Merci pour ce site (que je viens de découvrir) et tout ce travail. Jouant du trombone j’ai rêvé plein de fois qu’une fanfare de rue rende hommage à Moondog . Mais je dois reconnaître que peu de personnes sont prêtes à franchir le pas. Mais je rêve toujours. Et merci encore, je vous ai raté au 106 à Rouen pour une conférence… à quand la prochaine ?

  22. Bonjour,
    ayant acheté l’année un peu par hasard votre album avec Minisym, j’ai le plaisir depuis de dérouler grâce à votre énorme travail la pelote de la vie/l’oeuvre de Moondog avec votre livre et les différents conseils d’écoute. C’est un vrai plaisir de faire ce genre de découvertes musicales.
    C’est donc un simple message de remerciement pour votre travail et le plaisir qu’il peut procurer à qui veut bien en prendre connaissance. Merci et bonne continuation à vous (en espérant que Minisym tourne un peu jusque dans des contrées reculées comme Nancy).

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s