Ouest France de 1988.

En dix-neuf éditions, les Trans ont connu un seul vrai scandale – En 1988, les musiciens de l’Orchestre de la ville de Rennes quittent la scène en plein concert, laissant Moondog, compositeur américain aveugle, désemparé.

Les Trans ont toujours eu le don de présenter des concerts originaux et des personnages étranges. C’est le cas en 1988. À 72 ans, Moondog doit jouer au théâtre de la ville son deuxième concert européen. Le vieux musicien a passé une grande partie de son existence aux États-Unis, mais il s’est toujours senti Européen. Devenu aveugle à l’adolescence, à cause d’un pétard, il a commencé à faire de la musique dans une école pour non-voyants.

« Là-bas, il était connu dans le milieu musical. Aux États-Unis, il est un des premiers à avoir composé de la musique répétitive. Il est aussi un des derniers à avoir rencontré Charlie Parker. Il a également écrit pour Janis Joplin. » Jean-Jacques Lemaître, aujourd’hui musicien et compositeur au Théâtre du Soleil, le croise à New York à la fin des années 60, au coin d’une rue. Vêtu comme un Viking, il vend ses poèmes et parle philosophie à qui veut bien l’entendre. « Nous l’avons ramené à Paris où il a donné un premier récital. Après, il est parti vivre en Allemagne. Les gens des Trans ont trouvé que c’était une belle idée d’organiser avec lui un concert à Rennes, accompagné d’un orchestre de musique classique. »

Jean-Jacques Lemaître se rappelle avoir travaillé d’arrache-pied pour traduire sa musique, en braille, sur des partitions. « D’autant que, comme compositeur contemporain, il faisait aussi beaucoup d’essais. » Bref, le concert débute, un peu décevant peut-être car assez classique là où on s’attend à plus de surprises. La surprise viendra, mais pas musicales. En plein récital, les musiciens de l’Orchestre de la Ville de Rennes se lèvent et quittent leur pupitre. Ils reprochent aux caméras de filmer plus longtemps que ce que prévoit le contrat. Le public crie au scandale. Outré, il jette des pièces de monnaie sur scène. « Fonctionnaires! », hurle une voix. Le pauvre Moondog ne comprend rien. Les Trans annuleront, le lendemain, le deuxième concert prévu, fustigeant l’attitude « scandaleuse et irrespectueuse » des musiciens. De ce spectacle, Jean-Jacques Lemaître ne veut encore retenir aujourd’hui que « les illères du milieu classique. »

Moondog : deuxième concert annulé

Jack Lang, attendu ce soir à Rennes, ne pourra pas assister au deuxième concert de Moondog au Théâtre de la Ville. En raison des incidents survenus hier soir, les organisateurs des Transmusicales ont décidé un peu après minuit d’annuler le concert de Moondog avec l’orchestre de la ville de Rennes. « Nous trouvons scandaleuse et irrespectueuse l’attitude des musiciens vis-à-vis du compositeur puis-qu’ils se sont interrompus an plein milieu d’une de ses oeuvres. » Les personnes ayant loué leur place pourront se la faire rembourser dès aujourd’hui, au Théâtre.

Un druide…

Moondog se passionne pour la Bretagne et les autres pays celtes. Dimanche, l’équipe des Trans l’a conduit au fond de Brocéliande puis a Carnac. A Quiberon, le bagad de Lann-Bihoué a spécialement joué pour lui. Certains musiciens lui ont trouvé un air de druide avec sa grande barbe blanche.

Michel Troadec

Ouest France

Publicités